Que choisir?

Assurance-vie et Capitalisation


Patrimoine Courtage
vous permet de diversifier vos placements: nous vous proposons une gamme complète de contrats multi
supports, multigestionnaires.

Notre statut de Conseil en gestion de Patrimoine nous permet de choisir librement les compagnies d'Assurance avec lesquelles il choisit de travailler. Si vos actifs sont importants, nous pouvons diversifier les compagnies.
Certaines personnes sont des adeptes inconditionnels des contrats à frais 0 : Patrimoine peut vous en proposer si vous pensez avoir les compétences nécessaires pour vous débrouiller seul dans le choix des supports et le suivi de votre contrat : www.assurancevie-frais0.com.

Sur les centaines de fonds qui existent au sein des contrats d'assurance vie, Patrimoine sélectionne les fonds qu'il va proposer à ses clients. La sélection est assez stable. Elle n'évolue que très progressivement. Le choix des fonds se fait en fonction des critères suivants : notoriété du gestionnaire et antériorité, capacité des gestionnaires à communiquer et à faire connaitre la façon dont ils travaillent, capacité des gestionnaires à respecter dans le temps ce qu'ils disent et les méthodes de travail qu'ils annoncent. Il peut y avoir de très bons gestionnaires qui vivent dans leur tour d'ivoire et ne sont pas accessibles facilement aux conseils en gestion de patrimoine : Ils ne font pas partie de ma sélection. La sélection ne prétend pas à l'exhaustivité des fonds sur lesquels vous pouvez investir. Si certains fonds qui ne sont pas sur ma liste retiennent votre attention, vous pouvez me demander des informations et mon sentiment.
Consultez nos préconisations de fonds en Assurance-vie au 09 07 2017

  

Quelques informations suceptibles d'influencer vos décisions

  • Les fonds à base de SCPI : ils apportent une bonne sécurité à votre contrat d'Assurance-vie mais les SCPI doivent être conservées assez longtemps. La part des SCPI peut être variable selon les contrats (parfois 100%). Il est également possible d'utiliser les avances sur contrat d'assurance-vie (cliquez ici) pour acheter des SCPI en direct en complétant ou non par un prêt bancaire.

    Contrôlez principalement le taux d’occupation (il doit sauf exception être supérieur à 90%), l’âge de la SCPI (les vieux immeubles nécessitent souvent des travaux), et la qualité de l’immobilier sous-jacent (ne soyez pas obnubilé par la rentabilité, voyez sur le long terme)

     

  • Les fonds d'actions Emergentes c’est plus que jamais un investissement incontournable ! Pour s’en convaincre, il suffit de regarder quelques chiffres. En 1988, lorsque l’indice Emergent a été lancé, la capitalisation boursière de l’indice représentait moins de 1% de la capitalisation boursière mondiale et comptait 10 pays. En 2016, il représentait plus de 10% de la capitalisation boursière mondiale et comptait 23 pays.
    D’autre part, les marchés émergents représentent aujourd’hui près de 50% du PIB mondial et comptent pour près de 80% dans sa croissance. Il faut ajouter à cela que leur économie est encore en pleine mutation. En 2008, les valeurs relatives aux matières premières et aux matériaux constituaient 50% de l’indice. Aujourd’hui, cette catégorie en représente moins de 15%. Ces marchés s’orientent désormais beaucoup plus vers le service et les nouvelles technologies avec un développement incroyable : en 2008, les entreprises des technologies de l’information représentaient seulement 7% de l’indice contre 24% aujourd’hui.

    Enfin, la faiblesse de nombreuses devises de pays émergents est un indicateur de plus pour favoriser ces investissements car les perspectives d’appréciation sont importantes.

    Cette thématique vous offrira une réelle perspective de diversification et de rendement. Sauf forte conviction, privilégiez les fonds globaux et l’Asie Pacifique. Des fonds comme Magellan, CG Nouvelle Asie ou Templeton Emerging Markets Smaller Compagnie nous semblent particulièrement adaptés.  
  • Les fonds d’actions Françaises et Européennes à l’image du candidat de la France Insoumise, les médias ont encore une fois su agiter nombres « d’épouvantails » pour cristalliser les craintes des investisseurs sur l’Europe. Le vote populiste a animé les débats en Hollande, en France, et en Italie, en faisant presque oublier aux investisseurs que la situation économique s’améliore : les résultats des entreprises sont meilleurs qu’attendus, l’inflation et la croissance progressent.
    Qu’on soit pour ou contre, l’élection du Président Macron insuffle une nouvelle dynamique sur les marchés. C’est d’ailleurs cette dynamique « pro-business » et pro-européenne qui devrait porter les indices français et européens au-delà de la hausse de 7% constatée sur le CAC à l’entre-deux-tours. Il faut se rappeler que face aux risques politiques qu’a connus l’Europe, les investisseurs étrangers avaient largement vendu les marchés européens : on constatait plus de 100 milliards de sorties de capitaux depuis début 2016. C’est donc le retour de ces investisseurs, l’amélioration des fondamentaux des entreprises et les réformes envisagées par le nouveau gouvernement qui devraient porter les marchés français et européens sur les mois à venir.
    Ces fonds doivent encore aujourd’hui être surpondérés dans vos allocations. De bons fonds comme Mandarine Unique ou Fidelity Europe sont encore un peu en retard et pourront générer de la performance pour vos portefeuilles. Moneta Multi Caps reste également un incontournable qui a fait ses preuves. Enfin, jouez les petites et les moyennes capitalisations avec des fonds comme Oddo Avenir, Quadrige Rendement ou Dorval Manageurs Small Cap Euro.
  • Les fonds d’actions Internationales : de par leur capacité à investir sur toutes les zones géographiques, ces fonds vous offriront une bonne diversification. Ils nous ont notamment permis par le passé de vous exposer au marché américain et japonais sur lesquels nous ne vous proposons que rarement d’investir directement.
    Toutefois, s’il reste des opportunités sur le Japon, les marchés américains sont aujourd’hui très bien valorisés. Certains observateurs notaient que « jamais depuis la bulle internet, les américains n’ont eu autant confiance dans la bourse ». Ce phénomène a un nom : « l’effet Trump ». Mais attention, si les thèmes de la reflation, des dépenses publiques et d’un assouplissement de la fiscalité des entreprises ont eu un effet positif sur les marchés, la réalité du mandat du nouveau locataire de la Maison Blanche peut nous faire craindre qu’il ne s’agisse que d’effet d’annonce. L’échec des discussions sur la construction du mur à la frontière mexicaine, la difficulté à faire abroger l’Obamacare et les craintes du Congrès sur la mise en œuvre de sa réforme fiscale nous montre bien que même avec une majorité parlementaire, rien n’est acquis d’avance pour M. Trump.
  • Les fonds à orientation flexible ou sécuritaire : dans un contexte de remontée des taux, nous restons convaincus qu’il faut vous orienter vers des fonds qui investissent sur des obligations d’entreprises, de la dette émergente et jouent sur les devises. Ces fonds sont plus volatils mais offrent de réelles perspectives de performance à moyen terme : H20 Multibonds, EDR Emerging Bonds, Amundi Oblig Internationales. Pour les flexibles, choisissez des fonds qui ont une réelle capacité à s’exposer aux marchés actions : Sextant Grand Large ou Nordea 1 Stable Return ont fait leurs preuves et offrent une bonne diversification.
  • Misez sur la diversification : il faut diversifier votre Patrimoine sur des fonds du monde entierIl ne  faut également pas mettre tous ses œufs dans le même panier : à  l'intérieur d'un même contrat il faut diversifier les gestionnaires (ne pas perdre de vue qu'un fonds.... c'est avant tout un homme ou une toute petite équipe).
  • Une sélection rigoureuse des gestionnaires : il faut être sélectif sur les gestionnaires d'OPCVM. Pour les fonds européens ou français, Patrimoine privilégie les gestionnaires à orientation value (des fonds gérés de façon très prudente). Les fonds Value ne sont pas les fonds qui ont eu les meilleures performances pendant ces dernières années mais leur perspective de plus-value me semble intéressante.

 

Notre focus sur les fonds euros

Les autorités de contrôle ont mis partiellement fin au dopage des taux de rendement de certains fonds euro qui favorisait les nouveaux arrivants au détriment des vieux clients. Attendez-vous à ce que le rendement tombe à des niveaux inférieurs à 3% avant CSG et fiscalité. Compte tenu de l'inflation il ne reste plus rien.
J'attire votre attention sur les risques d'illiquidité des fonds euros. Aujourd'hui les fonds euros sont composés d'une énorme masse d'obligations d'Etat ou d'entreprise dont la rentabilité est faible.
Vous pouvez consultez notre note sur : les différentes formes de fonds euros (cliquez ici)

Les fonds euros sont censés ne pas pouvoir baisser et distribuer une rémunération positive. Que se passerait- il si les taux des obligations à l'émission remontaient assez fortement (ce qui est inévitable à terme)? La masse des stocks d'obligations verra sa valeur vénale fortement dépréciée. Pour ne pas perdre d'argent les compagnies devraient conserver les obligations jusqu'à l'échéance... Oui mais pendant ce temps il y aura sur le marché des nouveaux produits obligataires beaucoup plus rentables et performants. On risque alors  d'assister à une décollecte massive que les compagnies risquent de ne pas pouvoir assumer. Il faudra rendre les fonds euros illiquides.

Nous avons une vraie menace de risque systémique. Des compagnies comme Edmond de Rothschild font la même analyse depuis longtemps. Si la décollecte sur les fonds euros est lente, le risque peut être maîtrisé mais si la décollecte est brutale, les problèmes peuvent être sérieux…

  De plus les nouvelles normes prudentielles  relatives aux fonds propres des compagnies d'assurance vont amener les compagnies à privilégier les emprunts d'Etat au détriment des autres classes d'actifs. La rentabilité va encore baisser. C’est inéluctable !


Philosophie d'investissement : Patrimoine Courtage considère qu'un placement en Assurance-vie est un placement stable 

 Dans ses allocations, PATRIMOINE diversifie au départ l'orientation des placements et les gestionnaires. Il arrive donc que Patrimoine préconise un arbitrage mais dans l'ensemble, c'est assez rare : on ne joue pas les girouettes.

 Notre méthodologie de répartition de votre investissement sur votre contrat d'assurance vie peut être la suivante :

  •  Fonds Emergents
  •  Actions internationales
  •  Actions françaises et européennes
  •  Fonds sectoriels
  •  Fonds à orientation flexible ou sécuritaire
  •  SCPI
  •  Fonds euros


 PATRIMOINE utilise une grille pour la répartition des fonds à l'intérieur d'un contrat d'assurance vie.

 

Objectif en %

Objectif en euros

Liste des fonds

Préconisations en %

Préconisations en montant

Retenues

Observations

Fonds Emergents

 

 

-CG Nouvelle Asie
-Templeton Emerging Markets Smaller Cie
-Magellan
-Carmignac Emergents
-Raiffeinsen Emerging Markets Aktien
-Ofi Ming
-EDR India
-Templeton frontier Markets
-Fidelity Funds Emerging Markets Fund E

 

 

 

 

Actions monde entier

 

 

-Carmignac Investissement
-DNCA invest global leaders
-Echiquier global
-Norden

 

 

 

 

Actions française et européenne

 

 

-Echiquier Agenor
-Fidelity Europe
-Centifolia
-EDR Tricolore rendement
-Fidelity Europe
-Mandarine unique
-Moneta Multi cap C
-Echiquier Major
-Rouvier Valeurs
-R Club F

 

 

 

 

 Fonds sectoriels

 

 

-Pictet Water R
-DNCA invest infrastructure
-Pictet Global Megatrend Selection R

 

 

 

 

Fonds à orientation flexible ou sécuritaire

 

 

-BBM V-Flex A
-EDR Emerging Bonds C
-Franklin Templeton Global Fundamental Strategie 

-Nordea
-H2O Moderato R
-First Eagle Amundi international fund class AUC
-H2O Multibonds 

 

 

 

 

SCPI dans le contrat

 

 

-Epargne Foncière
-Multimmobilier 2
-Selectinvest

(les SCPI disponibles varient selon les contrats)

 

 

 

 

Fonds Euro

 

 

 

 

 

 

 

Fonds structurés

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans un premier temps nous fixons un pourcentage pour chaque classe d'actifs. Ce pourcentage est censé rester stable dans le temps. Une fois ce pourcentage fixé nous  ventilons chaque classe sur les différents fonds de la sélection.
S'il y a des arbitrages à faire, nous cherchons à les faire en priorité entre les différents fonds de la même classe d'actif.

Le pourcentage de chaque classe d'actifs dépend de la sensibilité et du profil du client.

 

L’assurance vie chez Patrimoine Courtage

  • Dans les contrats d'Assurance-vie des clients de Patrimoine 96 % des placements sont en unités de compte (ou en SCPI) et une grande partie (56 %) des contrats sont nantis dans des montages de financement à prêt à remboursement in fine (ce pourcentage baisse compte tenu du changement de politiques des banques concernant les adossements). Maintenant Patrimoine utilise beaucoup le mécanisme des avances sur contrat d'assurance-vie pour financer des SCPI ou des opérations immobilières avec ou sans complément de prêt amortissable.
    Sur le long terme c'est le meilleur moyen de sécuriser votre épargne en dynamisant le rendement moyen de vos placements.
  • Un conseil en gestion de patrimoine a un rôle précis et irremplaçable en matière d'Assurance-vie :connaître les gérants, savoir comment ils gèrent, apprécier les risques, diversifier les partenariats. Il ne doit pas chercher la performance immédiate, mais la performance dans la durée. La collecte de l'information représente une très grosse masse  de travail sur des années (je passe plus du quart de mon temps à la recherche de l'information sous toutes ses formes et sur les sujets les plus variés).
  • Chez Patrimoine Courtage, les fonds investis sur les marchés Emergent occupent une part relativement importante des allocations (20% à 30%). Lors des très nombreuses réunions de gérants auxquelles nous avons assisté, nous avons glané des informations qui confirment notre conviction :
    • En 10 ans l'indice des pays émergents est passé de 100 à 203.
    • La production industrielle chez ces émergents est passée de l'indice 100 à l'indice 290 en 10 ans.
    • 50 % de la population des pays émergents a moins de 25 ans.
    • Il y a 10 ans la consommation des pays émergents représentait 23 % de la consommation mondiale. Aujourd'hui 34 %.
    • La dette publique moyenne des émergents est de 35 % du PIB contre près de 100 % dans les pays développés. 
    • Les émergents c'est 75 % des réserves de changes mondiales.
    • Il y a un très important potentiel d'appréciation des devises émergentes.
    • Entre 1992 et 1995 les pays émergents c'était moins de 10 % de la croissance mondiale, maintenant c'est plus de 50 %.
    • Les émergents c'est 80 % de la population mondiale, 50 % du PIB mais seulement 12 % de la capitalisation boursière mondiale.
    • Contrairement à ce que beaucoup de monde affirme, malgré les forts progrès de la valeur boursière nous ne sommes pas face à une bulle des pays émergents. Les PER actuels ne sont pas très différents des PER européens (sauf peut être pour l'Inde à cause des valeurs technologiques) et pourtant les perspectives de croissance sont là-bas.


 Notre sentiment sur les fonds structurés

Depuis des années Patrimoine se refuse à commercialiser des produits structurés. Je constate avec plaisir que la commercialisation de ce type de produit est beaucoup plus surveillée et découragée par les autorités de tutelles. Ces produits continuent d'être incompréhensibles pour le commun des mortels : Prudence !!
Vous pouvez lire à ce sujet la note de PATRIMOINE : cliquez ici.

 Patrimoine Courtage vous aide à sélectionner les bons gérants et à diversifier l'orientation de vos placements même si nous ne sommes pas voisins...

Patrimoine Courtage

Actualités

Notre point sur l'économie à février 2017

 

BREXIT: Quelles conséquences pour votre patrimoine?
Nos commentaires sur le BREXIT.

 

Pourquoi les résidences de tourisme sont-elles loin d'être un investissement de tout repos ?

Les résidences de tourisme

 

L'usufruit temporaire de biens immobiliers dans une structure IS (SCI ou entreprise)

L'usufruit temporaire

 

Et si vous aviez le courage de bannir le mot risque de votre vocabulaire ?

Bannissez le mot risque

 

Quelques éléments de réflexions sur d'éventuels investissements dans l'agriculture

L'agriculture un investissement plaisir

 

Et si vous arrêtiez de croire ce que l'on vous raconte sur la santé de l'Amérique !

Un point sur l'Amérique

 

L'avenir n'appartient qu'à ceux qui sont optimistes de nature

Etes-vous optimiste ?

 

Pourquoi choisir un Conseil en Gestion de Patrimoine ?
La réponse de Fidelity

 

Accéder à un fond de marchand de biens sous forme de FPCI:
FPCI d'opérations de marchand de biens

Novapierre Allemagne

Investissez sur un marché porteur avec une fiscalité douce

 

Sécurisez votre épargne avec l'investissement en nue-propriété

Nue-propriété

 

L'immobilier en France

Construit t'on trop en France ?

 

Notre lettre de Patrimoine 1er semestre 2017

Lettre de Patrimoine 1er semestre 2017