Retrouvez : le tableau de nos préconisations de fonds en assurance-vie au 16 mars 2017 (cliquez ici)

 

Quels Placements ? / Quelle fiscalité ? / Quelle rentabilité ?

 

La fiscalité de vos placements boursiers devient insupportable : que faire ? 

La fiscalité des portefeuilles boursiers devient dissuasive. Vous allez devoir intégrer vos dividendes, vos coupons, vos plus-values dans votre base taxable pour le calcul de l'impôt sur le revenu.
La progressivité de l’impôt ajoutée aux prélèvement sociaux va rendre la fiscalité insupportable pour les contribuables imposés dans les tranches supérieures. Beaucoup de contribuables vont devoir faire des arbitrages et liquider leur portefeuille boursier non PEA surtout s'ils ont une gestion active (pas d’abattement pour durée de détention).

Si vous n'êtes pas vous même un passionné de la bourse, vous pouvez vendre votre portefeuille boursier non PEA.

Vous avez plusieurs solutions pour le réemploi :

  • Le contrat d'assurance-vie multi-supports, multi-gestionnaires : la fiscalité est encore assez favorable et le contrat est facilement utilisable dans des montages.
  • Les FPCI : la fiscalité des FPCI ressemble à celle des PEA (pas d'avantages fiscaux à l'entrée, pas de fiscalité à la sortie sauf prélèvement sociaux) mais le volume de vos investissements n'est pas limité. Les FPCI concernent les gros patrimoines mais pas seulement.
    Patrimoine Courtage a une gamme de FPCI à vous proposer (voir notre rubrique FPCI).
  • Les PEA : Vous pouvez garder la partie française et européenne de votre portefeuille dans un PEA. Si vous ne gérez pas vous même, nous vous conseillons de transformer votre PEA Banque en PEA assurance (vous ne perdez pas l'antériorité fiscale et vous pourrez utiliser le mécanisme des avances sur PEA dans des montages). Ne perdez pas de vue que beaucoup de portefeuilles titres ou PEA gérés ont un taux de rotation des titres que rien ne justifie : Il y a un cumul de commissions qui est parfois impressionnant et qui enlève toute rentabilité. 

 

Les nouvelles règles en matière de PEA

Le Législateur, à travers la Loi de Finance pour 2014 a voulu favoriser l’investissement dans les entreprises. Plusieurs modifications ont été apportées au PEA :

  • PEA classique : le plafond d’investissement est porté de 132 000 € à 150 000 € par personne.

Pour le PEA capitalisation on conserve l’exonération d’ISF sur les plus-values.

  • Création du PEA-PME : enveloppe PEA qui bénéficie d’un plafond spécifique de 75 000 €. Destiné uniquement à l’investissement dans les petites et moyennes entreprises européennes. Il n’offre pas d’avantage supplémentaire par apport au PEA et limite les possibilités d’investissement. Il présentera un avantage pour les personnes ayant atteint les plafonds de versement sur leur PEA.

 

Les Produits Structurés « sauve qui peut »!

Patrimoine Courtage a toujours été très réservé sur les produits structurés et fonds à formules. Leurs encours baissent et c’est une bonne chose.

Le principe un peu schématique de ces fonds : on vous donne une garantie en capital totale ou partielle en investissant une grande partie des sommes collectées dans des OAT qui ont la même maturité que le fonds.
L’OAT rapporte actuellement environ 1,45% à 2%. Les frais de gestion du fonds sont rarement inférieurs à 1%.

Conclusion : il reste 0,45% pour assurer de la performance… Si vous avez une garantie totale de votre placement… c’est la presque totalité de votre investissement qui va être investie à 1,45%.... (moins les frais de gestion de fonds, moins les frais de gestion du contrat d’assurance-vie, moins les droits d’entrée).
Accepteriez-vous d’investir en direct votre argent dans de telles conditions ?…. Evidemment non.


Si votre fond a une garantie en capital de 100% (hors frais de souscription), il ne reste que des bricoles pour acheter des options (sur indice, sur actions…. ou autres). Les options sont très chères…
Ce sont ces options qui sont censées vous donner de la rentabilité…

On va souvent vous promettre un rendement garanti si certaines conditions sont remplies… exemple 7% annuel …Mais dans les contrats il est souvent prévu des clauses de remboursement anticipé.
Exemple : si le CAC ou l’Eurostock monte, on vous rembourse immédiatement… bref, votre placement sera généralement très court et votre 7%... un miroir aux alouettes.

Pour les fonds dont le capital n’est pas intégralement garanti, la marge de manœuvre pour acheter des options est un peu plus grande mais la critique de base est toujours la même. L’essentiel de votre argent  est investi en OAT à environ 1,45% de rendement actuellement, moins les frais de gestion du fonds, moins les frais de gestion du contrat…. Bref avec un rendement négatif. 

Vos fonds structurés font l’objet d’une valorisation régulière par l’organisme gestionnaire. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette valorisation n’est pas toujours limpide et il y a lieu de se poser la question de la manipulation des valorisations…
L’AMF estime que « plus de la moitié des produits structurés vendus aux particuliers présente un risque  de perte en capital » (Source Funds).

Bravo pour la sécurité.

 

Les fonds euros

Livrez-vous à un petit calcul :

  • Rendement moyen des fonds euros en 2013 avant CSG environ 3% après CSG : 2,535%.
  • Si vous racheter d'un seul coup votre contrat, la plupart de votre plus-value sera taxée à 7,5% reste 2,34.
  • Si vous êtes à l'ISF : enlevez le % de la tranche la plus élevée dans laquelle vous vous trouvez.
  • Si vous pensez à retirer l'inflation (environ 2%)….

Sur une longue durée vous êtes certain de ne pas protéger votre pouvoir d'achat, d'autant plus que les taux de rémunération des fonds euros ont beaucoup de chance de baisser encore. 

Chez Patrimoine Courtage, les contrats d'assurance-vie sont presque exclusivement en unité de comptes et nous ne nous en portons pas plus mal.

 

Patrimoine Courtage

Actualités

Notre point sur l'économie à février 2017

 

BREXIT: Quelles conséquences pour votre patrimoine?
Nos commentaires sur le BREXIT.

 

Pourquoi les résidences de tourisme sont-elles loin d'être un investissement de tout repos ?

Les résidences de tourisme

 

L'usufruit temporaire de biens immobiliers dans une structure IS (SCI ou entreprise)

L'usufruit temporaire

 

Et si vous aviez le courage de bannir le mot risque de votre vocabulaire ?

Bannissez le mot risque

 

Quelques éléments de réflexions sur d'éventuels investissements dans l'agriculture

L'agriculture un investissement plaisir

 

Et si vous arrêtiez de croire ce que l'on vous raconte sur la santé de l'Amérique !

Un point sur l'Amérique

 

L'avenir n'appartient qu'à ceux qui sont optimistes de nature

Etes-vous optimiste ?

 

Pourquoi choisir un Conseil en Gestion de Patrimoine ?
La réponse de Fidelity

 

Accéder à un fond de marchand de biens sous forme de FPCI:
FPCI d'opérations de marchand de biens

Novapierre Allemagne

Investissez sur un marché porteur avec une fiscalité douce

 

Sécurisez votre épargne avec l'investissement en nue-propriété

Nue-propriété

 

L'immobilier en France

Construit t'on trop en France ?

 

Notre lettre de Patrimoine 1er semestre 2017

Lettre de Patrimoine 1er semestre 2017